Rêve rose

Posté par namphar le 18 octobre 2011

Rêve rose dans Hors albums 20111018212140_macro_010_v2

(Cliquez pour accéder à l’image sur le photoblog)

 

 

Publié dans Hors albums, Macro/Proxy | Pas de Commentaire »

Exemple de workflow sous photoshop

Posté par namphar le 30 septembre 2011

Pour moi, le post-traitement est un outil indispensable et inséparable de la photographie moderne. Les puristes (les vieux ? :p) vont diront que seul le réglage de l’appareil au moment de la prise de la photo est important, et si le résultat n’est pas parfait, arrête la photo. C’était peut-être vrai du temps de l’argentique. Maintenant la technologie évolue, par la même, les techniques de photographie également. Il est désormais possible avec le post-traitement de rattraper une certaine part d’erreur dans la photographie initiale, mais également de faire de véritable création artistique.

Photoshop est un outil particulièrement puissant pour cela, mais très difficile d’utilisation. A force de tâtonnement et de suivi de tutoriel sur le web, j’ai dégagé quelques manipulations assez intéressantes et pas trop compliquées. Je vais donc vous présenter mon utilisation (très basique et sans prétention) de Photoshop à travers un exemple.

Reprenons la proxi-photo « jeux de couleur ». Le format final :

demo08.jpg

La photo avant les traitements :

 

demo01.jpg

A ce stade, la photo, au format RAW d’origine, est juste passé dans DPP, où quelques réglages ont été effectués (balance des blancs, profil de couleur « standard », quelques équilibrages). Puis exportée en jpg à destination de Photoshop. Je présenterai dans un autre article les possibilités dans DPP.

Première étape : les niveaux, le but est de resserrer dans la courbe des couleurs.

J’utilise généralement le bouton automatique pour cette étape. Sur une courbe très large (prenant de 0 à 255 sur l’axe des abscisses dans le graphique ci dessous)  cela n’aura aucun effet. Par contre sur une courbe serrée cela sera efficace (voir trop efficace, dans ce cas il faut réduire manuellement les niveaux vers la courbe). Le but est de positionner les curseurs à la limite de la courbe. Cela ravive les couleurs de la photo.

demo01niv2.jpg demo02.jpg

 

Deuxième étape : La courbe en manuel. But : gérer la luminosité des différents niveaux. Ici une augmentation de la luminosité des parties intermédiaire et un renforcement des parties foncées.

demo01niv2.jpg demo03.jpg

 

Troisième étape : Vibrance, similaire et préférable à la saturation, c’est beaucoup moins violent en ayant le même effet (les valeurs sont bornées dans la vibrance afin d’éviter les couleurs « baveuses »).

demo01niv2.jpg demo04.jpg

 

Quatrième étape : Balance des couleurs. Pour renforcer certaines couleurs. Ici renforcer le vert était beaucoup trop violent, mais la couleur secondaire : le rouge était beaucoup plus agréable.

demo01niv2.jpg demo05.jpg

 

Cinquième étape : Contraste et luminosité. Afin de renforcer un peu la profondeur des couleurs.

demo01niv2.jpg demo06.jpg

A ce stade je fusionne les claques en un nouveau, afin de conserver les anciens (modifications ultérieures) et le résultat actuel (touche racourcie ctrl+ alt + E).

 

Sixième étape : Gestion de la lumière. Pour mettre en valeur certains éléments et simuler un parfait éclairage de la scène.
Pour compenser l’uniformité importante de la scène sur cette photo (c’est une erreur en proxi/macro, j’ai souhaité compenser en faisant ressortir la feuille principale et l’espèce de fleur).

Pour cela, il faut créer un claque gris neutre (nouveau calque de type incrustation) puis passer le pinceau (en mode incrustation) sur les parties que l’on veut masquer (pinceau noir), ou mettre en valeur (pinceau blanc). Il faut bien sûr régler le niveau de transparence du pinceau (en générale entre 15 et 30 %). L’image à gauche est le claque gris neutre en question, avec les zones sombres (en dehors de la feuille de premier plan) et la zone clair pour la fleur.

demo06calque.jpg

demo07final.jpg

 

En enfin, un petit calque de contraste pour finir la luminosité, et donc le format final (avec l’historique à gauche) :

demo01niv2.jpg demo08.jpg

 

Je vous invite à aller voir le blog de Diane Varner. Excellentissime photoblog où elle propose en téléchargement des fichiers Photoshop exemple utilisant les traitements cités plus haut et bien plus encore que je n’ai pas encore réussi à décomposer.

Publié dans Bla bla, Photoshop, Technique | 1 Commentaire »

Promenons-nous dans les bois

Posté par namphar le 27 septembre 2011

Petite période de baisse d’activité. Une proxy-photo en attendant un long article sur photoshop en cours de rédaction :

Promenons-nous dans les bois dans Hors albums 20110927175310_macro_008

(Cliquez pour accéder à l’image sur le photoblog)

Publié dans Hors albums, Macro/Proxy | Pas de Commentaire »

L’Escargot

Posté par namphar le 5 septembre 2011

Une nouvelle macro disponible sur Namphar’s Corner :

L'Escargot

 (Cliquez pour accéder à l’image sur le photoblog)

Publié dans Hors albums, Macro/Proxy | Pas de Commentaire »

Namphar’s Corner : Nouvelle présentation des photos

Posté par namphar le 31 août 2011

Un nouveau site est disponible pour mes photos : Namphar’s corner

Dans le format classique des photoblog (template pixelpost disponible sur le web), il met plus en valeur les photos, avec aucun blabla. Les tribulations d’un touriste non averti continuera d’être alimenté, avec des articles et des photos, conjointement à l’autre site.

Publié dans Bla bla | Pas de Commentaire »

Chapeau bas

Posté par namphar le 30 août 2011

Chapeau bas

Exif : f 5.6, 1/250s, 55mm, ISO 100

Une petite photo de fifille, ça faisait longtemps.

Publié dans Fifille, Hors albums, Portrait | 1 Commentaire »

Grappe de lumiére

Posté par namphar le 28 août 2011

Grappe de lumiére

Exif : f 5.0, 1/60s, 100mm, 400 ISO 

Un autre jeu avec les couleurs en proxy photo.

Publié dans Hors albums, Macro/Proxy | Pas de Commentaire »

Jardins d’Ecosse

Posté par namphar le 25 août 2011

 

Jardins d'Ecosse

Une photo prise en Ecosse( Precisement à Edimbourg) lors d’un voyage qui date pas mal. Prise à l’époque avec Powershot A95, il a fallut faire tourner photoshop à fond pour tenter de récupérer une image correcte.

 

 

Temps fleuri

Publié dans Hors albums, Paysage | Pas de Commentaire »

Jeux de couleurs

Posté par namphar le 21 août 2011

Jeux de courleurs

Exif : f 3.2, 1/640s, 100mm, 200 ISO

Une autre macro prise avec le 100 mm. J’adore cet objectif.

Publié dans Hors albums, Macro/Proxy | Pas de Commentaire »

Essai du Canon 100mm Macro f2.8 L IS USM

Posté par namphar le 5 août 2011

hebergeur image

Au déballage du paquet,  la boite contient l’objectif (heureusement Langue), mais aussi un pare soleil et une housse. Avantage au série L par rapport au série standard. Seul point négatif, c’est juste une housse souple, dans laquelle je n’ai pas trop envie de ranger un objectif de ce prix, mais bon, c’est toujours ça.

Montage sur le boitier en alignant le point rouge cette fois, pas le blanc comme sur les EF-S. Première impression : USM rapide, précis et silencieux, même à côté du 17/55. C’est un objectif très agréable à manier. La qualité de construction qui est très bonne me semble similaire au 17-55 (pourtant non qualifié de « L »). L’absence d’avancée de la lentille centrale  lors de la mise au point est très agréable.

A l’utilisation : La map manuelle en mode AF est très facile et permet de gagner du temps pour la mise au point. Un bouton permet également d’accélérer la mise au point: il limite la distance de prise de vue (3 modes : 30/50cm, 50cm/infini, et full). Un peu déroutant au début, lorsque l’on n’arrive pas à faire la mise au point sans trop savoir pourquoi. Puis on réfléchi : « Ha oui, je dois être à plus de 50 cm, faut changer de mode… ».

Essai du Canon 100mm Macro f2.8 L IS USM dans Bla bla 1108050831101315658550631

La profondeur de champ est très courte, de l’ordre du millimètre, même avec une ouverture assez petite. Elle devient donc très délicate à régler.

Autre point, l’objectif demande beaucoup de lumière. J’ai fait quelques tests avec le 55-250 à 100mm, sur un même sujet, l’objectif demande une vitesse de moins pour une même exposition (par exemple : 1/60 au lieu de 1/80 sur le zoom). Un flash risque de devenir assez incontournable.

Au dérush : Au niveau qualité des images, c’est top. Le piqué et les couleurs sont excellents. Le bokeh sublime. Je ne trouve pas de critique à faire Triste.

La stabilisation est très efficace, mais sur des insectes qui ne restent pas en place, encore pas mal de flou en lumière naturelle. Le rapport 1:1 permet de prendre un maximum de détail et de couleur sur une simple mouche.

Lorsque l’on regarde les tests sur internet, comparé cet objectif avec le zoom 55/250 d’entrée de gamme est de l’ordre du ridicule, tant les différences sont théoriquement (et financièrement) importantes. Histoire d’avoir ma propre idée, j’ai fait quelques tests.

Les conditions : Lumière naturelle, trépied, mode AV pour garder la focale. Appareil en RAW, image neutre, balance des blancs automatiques.

Les résultats (brute de capteur, map sur le menton) :

1108050846111315658550661 dans Test 1108050846111315658550660
55/250, 100mm f8, 1/30s 100 Macro, 100mm f8, 1/25s

On peut noter, en faveur de l’objectif macro :

  • Différence de bokeh, plus fin et plus contrasté. Notamment au niveau des barreaux de la chaise.
  • Plus de couleur, notamment sur le nez du troll et sur le lutin qui porte la souche en arrière plan.
  • Plus de piqué, notamment dans les cheveux.

Je ne vais pas faire de crops à 100%, les photos non réduites n’étant pas particulièrement utiles pour une utilisation normale (que se soit en affichage à l’écran ou en impression sur des dimensions standards). Néanmoins, même avec ces images fortement réduites pour un affichage web, les différences sont bien visibles.

Pour conclure, je dirai que du bon. C’est un objectif très cher, mais finalement pas tant que ça pour une catégorie L en focal 2.8 stabilisé. Les résultats en macro et proxi sont renversant, même sur un appareil de base comme le 400D. Et à première vue ses résultats en tant que 100 mm fixe (hors macro) sont excellents.

Encore plus que pour un objectif d’entrée de gamme, une période d’adaptation pour maîtriser la bête est nécessaire, mais je sens qu’il y a de quoi se faire plaisir avec ce joujou Cool

 

Publié dans Bla bla, Test | Pas de Commentaire »

1234567
 

chichi |
Ploup ! |
Photos artistiques, par Fau... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Instants Perpétuels
| iraniangirl
| lavoirsenfrance